Silence d’hiver

La lumière de l’hiver m’aveugle,
Mes larmes cristallisées
Se brisent sur le trottoir.

J’avance dans le silence blanc
Je ne dis rien, je regarde.

Je laisse mes doigts
Frôler le gel de la nuit,
Mon esprit s’apaise.

Tout au bout de ce chemin fantôme
Mon coeur patine
En ce lieu
Où les âmes se bousculent
Où les chants craquellent sous la neige.

Mon souffle s’envole
Et court embrasser
La peau striée des arbres nus.

Mes pas de bonheur solitaire
Se gravent sur la mousse
Blanche et vierge.

Le calme s’impose
Je m’assieds contre son ventre,

J’écoute.

Advertisements

2 thoughts on “Silence d’hiver

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s