Voyage sur la ligne 3

metro-1129392_960_720

Sur le SENTIER  de REAUMUR SEBASTOPOL, s’était perdue LOUISE MICHEL.

Elle regarda  autour d’elle cherchant la bonne direction. Elle aperçut  un peu plus loin deux portes:

La première, aux tons bleutés, était la PORTE DE CHAMPERRET. Sur une plaque elle promettait une vie exaltante dans les ARTS ET METIERS.

La seconde, toute défraichie, portait le nom de PORTE DE BAGNOLET; celle-ci n’indiquait rien. Elle sentait l’abandon.

Louise, toujours à l’affût d’une aventure, s’empara de la poignée rouillée de la  seconde et ouvrit la porte. Elle atterrit sur le PONT DE LEVALLOIS où un certain Monsieur PARMENTIER cueillait des pommes de terre tout en pestant contre la REPUBLIQUE de son pays.

Elle traversa le pont amusée par cet étrange personnage.

Arrivée au bout du pont, cinq hommes attendaient que Louise choisisse un époux parmi eux:

  • GALLIENI toisa la demoiselle indifférente
  • GAMBETTA ne lui plaisait pas. Il ne cessait de divaguer sur une vengeance terrible sur le monsieur PARMENTIER anti-République.
  • Les Frères PEREIRE voulaient finir leur vie ensemble et étaient prêt à se partager une femme. Très peu pour elle.
  • ANATOLE FRANCE tomba à genoux devant elle et la pria de le choisir. Ce qu’elle fit par compassion.

Il l’invita à passer une soirée à l’OPERA le 4 SEPTEMBRE; mais elle avait déjà prévu une soirée à écouter les œuvres de WAGRAM qu’elle affectionnait tout particulièrement.

Dans sa folie amoureuse il lui proposa le mariage et une vie faite d’aventures invraisemblables.

Flattée, Louise lui répondit; « Oui, pourquoi pas ? Après tout je n’ai rien d’autre à faire en ce moment, cela peut être amusant”

Le PERE LACHAISE fut désigné pour les unir dans l’église de SAINT MAUR.

Après la rapide cérémonie, Anatole lui promit un voyage de noces enchanteur et pour cela demanda à sa toute nouvelle épouse de lui  révéler son plus grand rêve de voyage

“Je rêve de prendre le train à SAINT LAZARE et de sillonner les plus belles ville d’EUROPE” lui dit-elle prise d’une envie soudaine de sauter dans ses bras.

Il vérifia le contenu de sa BOURSE .

« Non ma douce, lui rétorqua -t-il…. Pourquoi ne pas privilégier des lieux peu connus, que personne ne pense à explorer. Notre terre est remplie de coins aux airs inintéressants mais qui cachent en réalité des trésors inestimés.

Et je connais un tel lieu. Ma belle, mon amoureuse, laissez-moi vous apporter l’aventure, le merveilleux dans votre nouvelle vie. Partons immédiatement pour….. VILLIERS.”

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s